White Painting Series
Artwork 2019

Urban Makeup

 

Extrait de mon journal daté du 27 juin 2019

La courbe de l’histoire, je m’éveille à nouveau. Grand soleil, pollution à l’ozone. Parfois un homme, l’été en France. Structuration dénuée de centre, exiger de soi-même. Maintenant bientôt, l’apparent qui fut mien. Terribles sont ces lieux, nombre fini d’images. Je poste, sur Instagram, les premiers visuels de @whitepaintingseries. Urban Makeup, la peinture déposée. Plans et couleurs, la palette est restreinte (gris, blanc, orange). Surfaces rugueuses, volumes froissés des bandes d’adhésif utilisées pour recouvrir la toile et qui sont arrachées (ruban laminé en polytissu conçu pour l’industrie du bâtiment, ruban isolant PVC, toile de réparation multi-usage, etc.). Opérations successives de transformation et d’épuisement, la peinture décollée. Chaque pièce s’intitule Untitled WPS, le titre peut être assorti d’un commentaire. Un vide à traverser. Voir les lignes accidentées des Newman de chantier, des états transitoires. Matière manipulée, déterminer un procédé. Intention esthétique mais pour mieux l’oublier. Renforcement de la contrainte, exposer des coffrages. Tours d’étaiement, élévation du béton. Peau métallique et peau en bois. Degré zéro de la délivrance de message, comme le son du silence.